Qui sommes nous ?

Iga et Mikolaj - depuis 2017 Cantalous de choix.

 

Enchantés par la beauté insolite du Cantal nous avons fait un saut de 2400 kilomètres de nord-est de Pologne pour nous installer à Anglards-de-Salers aux pieds du Monts du Cantal. Nous avons créé Atelier Galerie la TRAME — un atelier de tissage d'Iga et une galerie où Mikolaj — artiste peintre, expose ses dessins et ses tableaux.


Toujours sous le charme des espaces immenses, des montagnes austères et des vastes cieux du Cantal, dans nos œuvres, nous essayons de transmettre un peu de cette beauté, de cette sérénité et de ce calme.

 Et ce ne sont pas seulement les paysages qui nous ont envoûtés. Dans les montagnes, nous avons fait la connaissance avec l'animal emblématique pour cette région — la vache Salers.

Inévitablement, nous sommes tombés amoureux de ces belles bêtes rousses ou parfois noires, avec des cornes en forme de lyre. 

 

Cela, vous pouvez l'apercevoir facilement dans certaines de nos créations :)


Iga Borkowska TISSERANDE


 J’ai fini les Beaux-Arts à Varsovie, et juste après mes études je suis partie à la campagne polonaise, où je passée presque trois ans en travaillant avec plusieurs tisserandes.

 

 

Dans mon atelier je travaille sur les métiers à tisser traditionnels - le plus ancien (il a presque 100 ans) m’a été transmis par la tisserande polonaise qui m’avait enseigné le tissage.

Tisserande tisse sur un métier à tisser, devant coussins lirette

Tisserande tisse sur un métier à tisser, devant coussins lirette

Je tisse à la main avec mes deux matières naturelles préférées - la laine et le lin. Pour avoir vraiment le choix des couleurs que j’aime, je teins la laine moi-même. Cela me permet de nuancer les tons et de transposer dans mes tissages le coloris exceptionnel de la nature cantalienne.

 

 

Je tisse des grands tapis et kilims, mais je fais aussi des choses plus petites : coussins, sacs, trousses, et même des porte-clés.


 Et parfois je tisse aussi la lirette. C’est le tissage souvent très guai et coloré. En plus il est écologique, car je tisse seulement avec des bandes des tissus de récupération.

 

En tissant la lirette on a jamais deux pièces pareilles, parce que on sais jamais les tissus, de quelles couleurs et de quelles factures on va récupérer ! 

Tisserande tisse sur un métier à tisser, devant coussins lirette

Mikolaj Nowotniak PEINTRE


Peintre dans son atelier peint la nature morte

 

Après l’obtention du diplôme de Beaux-Arts, je vivais dans une magnifique région en nord-est de Pologne, où j’avais la possibilité d’observer la nature qui m’entourait, d’apprécier le calme et la sérénité des paysages, et de m’émerveiller des éclats des couleurs et des formes dans les jardins et les potagers. Pour transmettre ces expériences dans mes œuvres, je travaille différentes techniques: aquarelle, huile sur toile, encre de Chine avec plume.


 En arrivant dans le Cantal, j'essaie toujours de transmettre dans mes dessins et mes tableaux les beaux moments que j’aperçois autour de moi. Des choses les plus simples et ordinaires me donnent l'inspiration pour créer des natures mortes et des paysages.

 

Et bien sûr, dans certains de mes dessins et aquarelles vous trouverez les emblématiques vaches salers. Sans eux, Cantal ne serait pas le même ! 



Nous à Anglards-de-Salers

Comment nous sommes arrivés en France, dans le Cantal ?

Et pourquoi exactement à Anglards-de-Salers ?

De tout ça, je parle dans ce petit reportage fait par la télévision régionale France 3 Auvergne.